Elodie Dugué-Lafay Naturopathe Psychologue

à Roquebillière et à domicile

Qu’est-ce que l’iridologie ?

3 Commentaires

Définition :

L’iridologie, étymologiquement « étude l’iris », est un outil du naturopathe. Elle n’a pas de preuve au niveau scientifique mais a mainte fois montré ses preuves dans la pratique.

Le but de l’iridologie est de définir un panorama de nos tendances pathologiques. Elle permet de repérer à travers l’étude des iris (à partir d’une loupe ou d’un microscope spécialisé) les éléments toxiniques de l’organisme, ses carences, ainsi que les perturbations nerveuses, les perturbations endocriniennes, les perturbations neuro-végétatives, les séquelles de lésions ou maladies anciennes, les fragilités organiques et les atteintes organiques ou anatomiques.

C’est une technique ou une méthode qui permet de « travailler en amont de la maladie », avant que celle-ci ne se déclare. C’est donc une méthode préventive.

Histoire :

Hippocrates (460-375 av. J.C.) affirme « tels sont les yeux, tel est le corps ».

Paracelse (1493-1541) ajoute « considérez l’œil dans la tête, avec quel art il est construit et comment le corps a imprimé son anatomie dans son image ».

Dr. Ignaz Von Peczely (1826-1911), homéopathe hongrois, établit le lien entre iris et corps en observant un signe dans l’œil d’un hibou à la patte cassé puis d’un de ces patients. En 1847, il publie « Découverte dans le domaine thérapeutique et du naturisme, introduction à l’étude du diagnostic par les yeux », avec une première topographie anatomique de l’homme dans l’iris (liens entre localisation de signes dans l’iris et localisation de problèmes dans le corps).

De nos jours :

John Andrew, iridologue anglais, auteur de 7 livres en iridologie, collabore avec le Dr. Daniele Lo Rito pour une nouvelle topographie irienne basée sur ses découvertes les plus récentes.

Patrice Ponzo, naturopathe, directeur de l’IFSH (école où j’ai fait ma formation), organise des congrès d’iridologie depuis 2000, rassemblant les meilleurs iridologues d’une dizaine de pays.

  • A lire :
    • L’œil messager des trois corps de Boris de Bardo (1989)
    • L’iris, miroir intérieur Guide pratique d’iridologie de Dominick Léaud- Zachoval (2010)

Qu’étudie l’iridologue ?

  • Les couleurs de l’iris

Elle donne des indications sur le terrain de la personne.

  • La densité irienne

Elle donne des indications sur la vitalité de la personne.

  • La pupille

Elle donne des premières indications organiques, ostéopathiques, psychologiques.

  • Chaque cercle de l’iris

L’iris est découpé en plusieurs cercles allant du premier, juste autour de la pupille, au dernier (cercle 8), à la périphérie de l’iris. Chaque cercle donne des indications différentes (par exemple, le cercle 3 donne des indications sur le plan digestif, le cercle 5 sur le système endocrinien).

  • Les signes dans tout l’iris et selon la topographie

Certains signes, comme des tâches, des radiis solaris (traits noirs), des anneaux de crampes (arcs de cercle), des ogives (creux) donne des indications (encrassages, spasmes, faiblesses,…) qui peuvent être pris en compte dans leur globalité (ex : beaucoup de radiis solaris = nervosité) ou qui, selon leur localisation, peuvent donner des indications sur des organes du corps (ex : tâche dans la zone du coeur (à 3h dans l’iris gauche) = potentiel problème cardiaque).

Toutes ces observations vont servir le naturopathe.

Mais l’iridologue ne fait pas de diagnostic. Il met en lien ce qu’il voit dans l’iris avec le reste de son bilan naturopathique. L’iridologie n’est qu’un outil supplémentaire, une aide en plus pouvant donner des indications, qui ne seront jamais prises en compte seules.

Auteur : Elodie Naturopathe Psychologue

Psychologue clinicienne depuis octobre 2011 et naturopathe depuis janvier 2020, je propose mes services à Roquebillière où je vis, ainsi qu’à domicile dans la Vésubie et à Nice et ses environs. Mon approche alliant naturopathie et psychologie permet d’aider chacun dans sa globalité, en prenant en compte à la fois le corps et le mental. Parce que les deux sont indissociables et que le bien-être total ne peut que passer par un équilibre du corps physique, émotionnel et spirituel.