Elodie Dugué-Lafay Naturopathe Psychologue

à Roquebillière et à domicile

En savoir plus sur la naturopathie

2 Commentaires

La naturopathie est une méthode pour retrouver la santé.
Elle fait ainsi partie de :

Les 3 grandes médecines :

  • L’Allopathie :

De « Allos » (= autre, différent, contraire) et « Pathos » (= ce que l’on ressent, par extension la maladie), elle a pour but de contrer la maladie. Elle se base ainsi sur l’étude des symptômes et sur la classification des maladies. Les traitements utilisent les médicaments, la chirurgie, la radiothérapie,… Son intérêt est de pouvoir intervenir rapidement et dans l’urgence. Elle peut permettre le traitement du lésionnel (ex : d’une blessure).

  • Les médecines douces :

Elles se basent aussi sur les symptômes et cherchent à agir dessus. La différence est qu’elles le font avec des méthodes plus « naturelles » : aromathérapie, phytothérapie,… Elles peuvent être utilisées par le naturopathe, pour soulager certains symptômes. Elles sont souvent utilisées en auto-médication. Mais elles ne sont pas au centre de la pratique du naturopathe.

  • Les médecines traditionnelles (holistiques, intégratives, complémentaires) :

L’OMS (Organisation mondiale de la Santé) reconnaît la naturopathie comme étant la 3e médecine traditionnelle, aux cotés de la Médecine Traditionnelle Chinoise et de la Médecine Ayurvédique.

Elles sont avant tout préventives. Leurs buts est de mettre en place les bonnes habitudes (alimentaires, hygiéniques,…) pour rester en bonne santé. Lorsqu’un problème survient, elles ne vont pas chercher à mettre un nom sur la maladie, ni chercher absolument à soulager les symptômes. Elles vont explorer ceux-ci et l’état global de la personne pour chercher la cause de la rupture de son équilibre. Par exemple, si une personne présente un eczéma, le naturopathe ne va pas conseiller un remède pour soulager localement (il peut le faire en plus, en utilisant la médecine douce) mais va chercher à savoir ce qui a causé cet eczéma (ex : excès d’acidité dans le corps, alimentation mal adaptée) pour mettre en place ce qui permettra à la personne de revenir vers la santé.

Pour cela, les médecines traditionnelles font appel à la force vitale auto-guériseuse de la personne (celle-ci a tout ce qu’il faut en elle pour se soigner) et la stimule. Elles guident la personne vers un mode de vie plus sain, permettant à cette force de s’exprimer.

La naturopathie est une science fondamentale englobant l’étude, la connaissance, l’enseignement et la pratique des lois de la vie. C’est à la fois une philosophie, l’art et la science de maintenant l’individu en bonne santé par des moyens naturels.

Quand on se noie, l’allopathie lance une bouée, la naturopathie apprend à nager.

 

Les grands naturopathes :

Hippocrate (459-377 avant J.C.) : considéré comme le père de la médecine, ses théories sont encore très utilisées par les naturopathes (par exemple celle des tempéraments), qui respectent avant tout sa principale règle : « Primum non nocere » (d’abord ne pas nuire).

Benedict Lust (1872-1945) : médecin, ostéopathe et chiropraticien qui fonde officiellement la « naturothérapie » et la définie comme une discipline de la médecine. Il s’inspire des travaux de :

Sebastian Kneipp (1821-1897) : prêtre catholique allemand qui est à l’origine de l’hydrothérapie (soigner par l’eau), et qui prônait également la phytothérapie, l’activité physique, la diététique et un style de vie sain et équilibré.

Pierre-Valentin Marchesseau (1911-1994) : père de la naturopathie en France et auteur de nombreux ouvrages

Les outils du naturopathe :

  • La réforme alimentaire et de l’hygiène de vie :

C’est la base du travail du naturopathe, car elles sont la bases de la santé. Une bonne alimentation et une bonne hygiène de vie (faire du sport, gérer son stress, avoir des relations harmonieuses,…), c’est-à-dire bien nourrir son corps et son esprit, permet de favoriser un bon équilibre des énergies et un fonctionnement harmonieux de l’ensemble de l’être.

Le naturopathe peut donner des conseils sur l’alimentation, adaptés à chacun (le but n’étant pas de suivre un régime durant un temps mais de trouver son régime, ses bonnes alimentaires à vie, adaptée à soi car nous sommes tous différents et n’avons pas tous les mêmes besoins et mêmes capacités de digestion et de métabolisation), mais aussi sur le rythme de vie et sur les façon de gérer son stress. Il peut proposer des exercices de relaxation par exemple.

  • Le drainage :

Tout au long de notre vie, nous abritons des toxiques que nous absorbons par voie digestive, respiratoire et cutanée, ainsi que des toxines issues des processus digestifs et métaboliques. Si notre corps est normalement capable de les éliminer, les polluants, l’alimentation déséquilibrée et les médicaments peuvent entraîner leur accumulation dans l’organisme, ce qui petit à petit saturera les émonctoires (foie, reins,…), déséquilibrera les flores et les métabolismes, et entraînera à long terme des pathologies.

Le drainage consiste à stimuler nos émonctoires pour qu’ils éliminent les surcharges avant qu’elles n’encrassent le corps. On choisira l’émonctoire (foie, reins, peau,…) et la technique (prise d’une plante, transpiration,…) selon les symptômes de la personne et selon sa vitalité.

  • La phytothérapie :

Phytothérapie vient du grec phyto signifiant « plante ». La phytothérapie est donc l’art d’utiliser les plantes pour nous guérir. Celles-ci peuvent se prendre sous différentes formes : tisanes, teinture mère, gemmothérapie, Quantis (laboratoire LPEV®), extraits secs,…

Le naturopathe peut en conseiller pour drainer, mais aussi pour soulager certains symptômes, ou aider le corps à rétablir son équilibre (ex : une plante stimulant le système immunitaire ou le système endocrinien).

  • L’aromathérapie :

L’aromathérapie est l’art d’utiliser les Huiles Essentielles (HE) pour permettre d’améliorer la santé. Elles sont extraites des plantes par distillation à la vapeur d’eau le plus souvent. Différentes parties des plantes peuvent être utilisées selon leurs propriétés.

Il y a souvent une dizaine de molécules principales dans une huile essentielle, et une centaine en quantité négligeable.

Elles peuvent s’employer par voie orale, cutanée, olfactive, vaginale, rectale, le plus souvent de façon diluée, dans de l’huile végétale par exemple.

Le naturopathe peut en conseiller pour soulager des symptômes (ex : la lavande pour soulager un eczéma) mais aussi pour aider le corps à retrouver son équilibre (ex : pour drainer les reins dans le but d’éliminer l’excès d’acidité du corps causant l’eczéma).

  • La nutrithérapie :

La nutrithérapie correspond à un apport en nutriments adapté à l’organisme de chacun (tenant compte de ses besoins et ses capacités d’assimilation).

Les nutriments sont apportés par l’alimentation. Mais parfois, le corps a besoin de davantage de ces nutriments que ce que l’alimentation peut lui apporter (parce qu’il sera en carence ou parce que cet apport aura un effet thérapeutique chez lui). Il faut alors avoir recourt à une supplémentation, souvent sous forme de compléments alimentaires.

Le naturopathe peut conseiller la prise de certains compléments alimentaires s’il y a par exemple une carence à l’origine des problèmes de la personne.

  • L’oligothérapie :

Les oligoéléments sont des molécules qui, bien qu’en petite quantité (oligo signifie « peu » en grec), sont tous présents dans l’organisme et indispensables à son fonctionnement. Leur carence entraîne de multiples troubles, car ils sont les catalyseurs biologiques essentiels au fonctionnement des systèmes protéique, enzymatique et génétique.

Si on les trouve sous forme alimentaire, les oligo-éléments dans l’oligothérapie sont pris sous forme de compléments (le plus souvent en ampoule à avaler). Ils existent en forme unitaire (ex : Lithium) et sous forme de complexes (ex : Manganèse-Cobalt). Leurs concentrations sont faibles, le but n’étant pas là de combler des carences ou de chercher un apport supplémentaire thérapeutique, mais de rechercher leur effet catalyseur, stimulateur de fonctions dans le corps.

Le naturopathe peut en conseiller pour stimuler certaines fonctions du corps et corriger un terrain.

  • L’hydrothérapie :

L’hydrothérapie regroupe tous les traitements qui utilisent l’eau à des fins thérapeutiques.

Le naturopathe peut conseiller une cure thermale ou une thalassothérapie, des saunas, des bains, mais aussi donner des conseils sur la consommation d’eau par voie orale.

  • La réflexologie :

Elle peut être un outil supplémentaire au naturopathe.

Voir mon article sur la réflexologie plantaire.

  • La morphotypologie :

De Morphoae (« forme ») et Logos (« étude »), elle classifie des profils semblables selon leurs caractéristiques physiques. Par exemple, on peut être longiligne ou bréviligne, et aller soit vers la rétraction, soit vers la dilatation.

La morphotypologie en naturopathie étudie la constitution (carbonique, phosphorique, fluorique), le tempérament (bilieux, sanguin, lymphatique, nerveux) et la diathèse. Elle étudie aussi les ongles et le visage.

La morphotypologie peut donner des indications au naturopathe pour l’aider à personnaliser ses conseils selon les caractéristiques physiques et psychologiques de la personne. .

  • L’iridologie :

L’iridologie, étymologiquement « étude l’iris », permet de repérer nos tendances pathologiques à travers l’étude des iris (à partir d’une loupe ou d’un microscope spécialisé). Elle donne des informations supplémentaires au naturopathe, qu’il mettra en lien avec le reste de son bilan (les indications données par la personne et par son morphotype).

Voir mon article sur l’iridologie.

Auteur : Elodie Naturopathe Psychologue

Psychologue clinicienne depuis octobre 2011 et naturopathe depuis janvier 2020, je propose mes services à Roquebillière où je vis, ainsi qu’à domicile dans la Vésubie et à Nice et ses environs. Mon approche alliant naturopathie et psychologie permet d’aider chacun dans sa globalité, en prenant en compte à la fois le corps et le mental. Parce que les deux sont indissociables et que le bien-être total ne peut que passer par un équilibre du corps physique, émotionnel et spirituel.